N.D de La Rouvière « L'Espace public » 
Un souffle coopératif dans le village
  PointdevuesuR - des habitats en question >>

Points de vue sur... le projet de PLU

•- Nddlr (22 juillet 2015)
La population intéressée a pu pendre connaissance du document du PLU pour arrêt (validation par le Conseil municipal) et poser des questions au cours de la dernière réunion publique (document ci-dessous)
le fichier pdf

•- MichLang (2 :: janvier 2012)
La séance publique du vendredi 27/01/2012 visait à présenter le PADD adopté par le CM et validé par ses partenaires. Une séance de questions était prévue ainsi que le passage d'un questionnaire (en 2 fois) afin de permettre une évaluation du processus PLU Durable engagé par la Commune, évaluation dont le cabinet d'études Lisode doit rendre compte au CG du Gard. Un sondage rapide a été effectué par boîtier électronique (distribué aux présents qui n'y étaient pas opposés). Les résultats ci-dessous sont exprimés en pourcentage, mais tous les présents (36 personnes dont 5 membres du CM) n’ont pas nécessairement répondu aux 6 questions posées.

sondage 2012 *

On ne peut que renouveller les observations faites précédemment sur la démarche “participative”, où l'on demande d'assister à des présentations bien lissées, de formuler quelques questions, et de passer à la suite.
Aucun document n'a été envoyé avant la réunion (ce qui aurait permis sans doute des interrogations plus pertinentes), la population n'a pas été sollicitée sur la procédure utilisée par la municipalité, il est vrai déjà contrainte par les institutions partenaires, le Conseil général notamment.
La phase ultérieure, essentielle, celle du zonage du territoire et de la répartition des réglementations afférentes par le CM, ne prévoit aucune participation du public. Un petit nombre de citoyens intéressés aurait pourtant pu, de mon point de vue, être mobilisé pour assoir un peu mieux la légitimité du PLU...

•- MichLang (1 :: juillet 2011)
La 1ère réunion publique (le 11 février 2011) sur le projet de Plan Local d'Urbanisme a pu laisser certains d'entre nous dans l'expectative, sous le terme de “participation citoyenne locale” lorsque la population a été convoquée pour lui demander son avis.
Le projet pilote PLU Durable lancé par le Département avait reçu l'aval de la Municipalité et fait l'objet d'une longue préparation en interne du Conseil municipal. La soirée a d'abord été une séance d'explication de la part des institutions partenaires de l'opération, vantant les vertus du PLU durable, jetant aux oubliettes le POS et autres formules présumées caduques. Une belle assistance a montré cependant le désir d'en savoir plus et de se faire une opinion.

La 2ème réunion (le 25 février) a été beaucoup plus intéressante, bien qu'aucune information concrète n'ait été diffusée (hormis la possibilité de consulter les documents en Mairie), information qui aurait permis un minimum de réflexion préalable sur le processus et ses enjeux.
Après la présentation de l'étude diagnostic par le bureau d'études, la bonne surprise a été que les présents (assistance sensiblement la même qu'à la 1ère réunion) se sont prétés de bonne grâce au jeu de la “consultation”, c.a.d de la formulation spontanée en petits groupes des points importants à identifier pour la Commune (points forts, points faibles, enjeux).
Mis à part des sujets laissés dans l'ombre (que chacun peut avoir à l'esprit), beaucoup de points d'inquiétude ont été évoqués aux différentes tables, et restitués à l'assemblée en fin de soirée: l'avenir du Centre médical, l'installation de cabanes, les bâtiments qui jurent avec le patrimoine bâti cévenol, l'esthétique médiocre du village, les prises d'eau asséchant les ruisseaux, les rejets polluants des sols...

Pour ce 3ème rendez-vous hier en fin d'après-midi (12 juillet), cette fois l'assistance était bien moindre malgré l'affichage et l'annonce sur le site du village : 15 personnes au plus, une parité hommes femmes bien meilleure (1/3), mais seul 1 jeune était présent... Une certaine démobilisation en partie liée au délai trop long et à l'absence d'informations depuis la 2ème réunion, près de 5 mois après... Il a d'abord été rappelé que des ateliers thématiques ont été tenus par la municipalité avec l'appui des “experts” sur la base des enjeux prioritaires identifiés précédemment par la population. Je n'ai pas souvenir d'une quelconque sollicitation de la population sur les 3 mois écoulés, certains d'entre nous auraient sans doute apprécié d'être associés au travail de la municipalité, d'autant qu'aucun compte-rendu n'a été diffusé...
Pour cette dernière concertation, le mode de travail a été reconduit, cette fois avec trois groupes de citoyens sur ces thèmes •) le développement de l'agriculture •) la préservation du paysage et le développement du tourisme •) la préservation et le développement de l'architecture et de la vie sociale. L'idée était que les groupes formulent un avenir souhaité collectivement pour la commune pour 2025, sans prendre en considération les contraintes économiques sociales... en donnant libre cours à sa vision idéale du futur village, et en tentant ensuite de définir plus précisément quelques pistes d'action concrètes.
Nul doute que l'interactivité a été forte (en tout cas à la table architecture et vie sociale), beaucoup d'idées ont été émises, restituées ensuite à tous les présents. La restitution finale et les interventions ont bien montré les faiblesses du processus, grande difficulté (dans le trop faible temps imparti) à synthétiser rapidement et de manière cohérente l'éparpillement des idées. La frustration peut être grande en imaginant quel compte-rendu sera élaboré par le prestataire (Lisode), et en sachant qu'il sera utilisé tel quel comme le document de concertation pour l'élaboration du PADD par la municipalité.
Ne pourrait-on au minimum imaginer une relecture et un avis public sur ce CR et les précédants (qui devraient être diffusés avec l'étude diagnostic avec l'accord du Maire), par exemple par un petit groupe de citoyens volontaires?

(les post-it thématiques d'un des groupes de travail)

postitsduplu *
Rappel du cadrage général (source juin 2011 : www.gard.fr/fr/grands-projets/gard-durable-vd/plus-durables.html)
«Le PLU est le principal outil de planification de l’urbanisme communal ou intercommunal qui remplace le POS (plan d’occupation des sols). En accompagnant les communes dans cet aménagement solidaire et concerté, le Département se penche sur un label PLU Gard durable. Les communes pourront ainsi se lancer dans une Approche environnementale de l’urbanisme (AEU) pour développer un aménagement urbain économe en ressources, en espace et en déplacements, en partenariat avec le Conseil d’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement (CAUE), l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et la Région. La mise en place d’un label “PLU durable” garantira un cadre de référence partagé avec des indicateurs précis, ainsi qu’un suivi et une évaluation de la démarche. La concertation avec les habitants sera l’un des critères d’attribution d'un PLU durable.
Comment favoriser des déplacements moins polluants, éviter l’étalement urbain, protéger la biodiversité ou limiter les risques majeurs? Le Département expérimente l’élaboration de plans locaux d’urbanisme durables en soutenant dans leur démarche six communes : Aigues-Mortes, Aubussargues, Bagnols-sur-Cèze, Générac, Méjannes-le-Clap et Notre Dame-de-la-Rouvière».


Une centaine des 353 communes du Gard (73 villes, 280 villages) avaient un PLU fin 2009. Peu d'information est encore disponible sur la conversion (attendue ?) des PLU actuels en “durable”.

...
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]